De Dubrovnik à Split

Publié le par Lux

Ce matin, lever tot pour rejoindre la gare routière. Je voulais prendre le bus de 9h pour Split mais j'arrive quelques minutes avant 8h, ce qui me permet de monter directement dans le bus de la compagnie Autotrans.
Je quitte Dubrovnik avec regret : son calme malgré la foule, ses petites criques nichées au pied des remparts, ses hirondelles faisant la course dans un ciel azur, ses fontaines si agréables en plein été, ses pavés lisses et brillants... Surtout que mon trajet pour Split dure presque le double de ce qui était prévu, plus de 7h au lieu de 4h, autant qu'un voyage pour Sarajevo ! Pour couronner le tout, la réception de mon hotel est fermée de 13h a 17h, comme presque tous les magasins ici. Je poireaute donc 2h devant une limonade et un bon polar avant de rejoindre "Als Place", un microscopique "hôtel", peu confortable mais qui a l'avantage d'être à la lisière de la vieille ville :-) !! Je doit partager le dortoir avec 5 Anglaises parties faire la fête sur l'ile de Hvar et qui ne reviendront sans doute que vers 5h du matin... Bon, ce n'est que pour 2 nuits !
Il est 17h30 lorsque je pars à la découverte de Split, classée au Patrimoine Mondial de l'Unesco. Je n'ai malheureusement que très peu d'infos sur Split car je n'avais pas prévu d'y venir au depart. Le coeur de cette cité a plus de 1700 ans. Je cite notre ami Wikipedia : "Le palais de Dioclétien est la résidence impériale fortifiée construite par l'empereur Dioclétien sur la côte dalmate pour s'y retirer après son abdication volontaire en 305. C'est l'un des édifices de l'Antiquité tardive les mieux conservés et les vestiges en sont préservés dans le cœur historique de Split, en Croatie, ville qui doit son nom au terme grec, Aspalathos désignant un buisson blanc et non au terme latin signifiant palais."
Ce vieux centre n'est pas aussi propre et lisse que celui de Dubrovnik. C'est une ville qui vit au rythme de ses habitants.
Demain je pars pour l'ile de Vis, 2h30 de bateau aller et 2h30 retour. 

Quelques infos pratiques que je n'ai pas eu le temps de vous donner :
- Transport : il est très facile de prendre le bus pour se déplacer d'une ville à l'autre dans les pays d'ex-Yougoslavie. Pas forcément besoin de réserver même s'il vaut mieux prévoir son coup et arriver au moins une demi-heure avant le depart. Les bus sont confortables.
Pour se rendre sur les îles, il existe de nombreuses liaisons maritimes, il suffit juste de se rendre sur le port pour demander les horaires. 
- Hébergement : il est certes plus confortable de réserver son hôtel / auberge à l'avance mais ce n'est pas nécessaire car la pratique des chambres d'hôtes (Sobe) s'est multipliée et vous serez toujours accueillis a la descente du bus par une dizaine de femmes propsant un logement à un prix peu élevé (120 - 150 kunas)

Publié dans Reality

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

maman 29/07/2007 20:58

En ce 29 juillet, le soleil s'est délayé dans la bruine. J'espère que l'île de Vis a tenu ses promesses. Bonne nuit aux Anglaises!... et à toi aussi! Et bon voyage de retour à Sarajevo.

Aline 28/07/2007 21:10

Qu'il est doux de bronzer au soleil de Vendée, tranquillement dans son jardin, quand on sait que le soir venu on pourra voyager virtuellement sous le soleil accablant de Croatie !Merci pour ces récits de voyage...ne prends pas le risque de t'habituer au luxe des bains de mer à 28°...