Happy new year in Haïti ?

Publié le par Lux

Et pendant qu'une partie du monde ronronne...

Source :
www.haitipressnetwork.com

Haïti : au moins une vingtaine d'enfants enlevés ces derniers jours dans la capitale
Au moins une vingtaine d'enfants et d'adolescents ont été pris en otage depuis l'enlèvement fatal, le 14 novembre, de la jeune universitaire de 20 ans, Natacha Kerbie Dessources.
Avec au moins vingt écoliers pris en otage dans plusieurs quartiers de la capitale haïtienne, les cas de kidnapping sur des enfants ont connu une augmentation sensible, ces derniers jours, dans la région métropolitaine de Port-au-Prince.
Mi-novembre, la jeune Natacha a été tuée deux jours après son enlèvement par les bandits. Peu de jours après, un autre otage, âgé de six ans seulement, le petit Carl Rubens Francillon, 6 ans, allait être tué par ses ravisseurs.
En début de semaine, une fillette du collège Sacré-Cœur de Turgeau a été enlevée de force devant son établissement. Un parent, qui tentait d'empêcher le rapt, a été blessé grièvement par balles.
Quelques jours plus tôt, un garçon de 7 ans de l'institution Saint-Louis de Gonzague à Port-au-Prince avait été pris en otage. Selon la radio privée Métropole, les bandits continuent de faire des pressions sur les parents, même après le versement de la rançon qu'ils exigeaient. Ils menacent de tuer leur otage, si l'établissement et la famille de l'enfant refusent de verser une nouvelle rançon.
Mercredi, une élève a été kidnappée aux alentours du collège Saint-François d'Assise, qui a depuis fermé ses portes et bouclé prématurément le premier trimestre. Une autre enfant, accompagnée de sa mère, a été enlevé à Laboule, Pétion-Ville.
Mercredi, une quinzaine d'écoliers, selon des témoins, six selon la police, ont été enlevés dans la Plaine du Cul-de-sac, à bord d'un minibus et d'un 4x4.
Outre ces cas médiatisés, d'autres enlèvements d'enfants ont été perpétrés mais n'ont pas été signalés à la presse, parfois par peur de représailles de la part des parents. Jeudi, le voisinage de plusieurs établissements scolaires était très tendu. A Frères, des bandits ont enlevé trois élèves à l'école Sœur Etienne.
Jeudi, l'Académie nationale diplomatique et consulaire, à Port-au-Prince, a cessé immédiatement ses cours et renvoyé ses étudiants pour le mois de janvier, après une tentative avorté de kidnapping sur une étudiante, a constaté un journaliste de Haiti Press Network. Plusieurs étudiants incommodés ou blessés ont été conduits à l'hôpital.
La panique gagne parents, directeurs d'école, écoliers en proie à une situation traumatisante et stressante.

Est-ce ainsi que doit mourir un enfant aujourd'hui ?
Est-ce ainsi que doivent grandir les enfants ?
C'est juste un début d'année comme un autre sur la Terre...

Publié dans Reality

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article