Dubrovnik !

Publié le par Lux

Je comprend pourquoi Lord Byron (rencontré la veille dans un bar situé juste à l'extérieur de la vieille ville) me déclara (après deux bières) : "Muriel, Dubrovnik est la perle de l'Adriatique". "Dear Lord", lui répondis-je in english, "I'm totally agree with you!".
Est-ce à cause de son littoral découpé en dentelle blanche dans des rochers millénnaires qui plongent directement sous une mer encore plus bleu que le ciel ? Est-ce à cause de cette odeur de pin qui me rappelle mes vacances dans l'Ile de Ré, ou encore le chant des cigales planquées entre deux feuilles comme leurs soeurs emigrées en Provence ?
Peut-être un peu de tout cela... Mais Dubrovnik, c'est avant tout mille points d'exclamations jaillissant de toutes les bouches, de longs soupirs d'émerveillement soulevant les poitrines. La vieille ville est un joyau de pierres blanches et de pavés glissants (comme ceux des trottoirs de Sarajevo), un labyrinthe de rues escarpées qui s'échappent de la rue principale vers les remparts, hauts, majestueux, un flot de touristes (en cette saison) dégustant des glaces crémeuses et buvant l'eau de la fontaine Onofrio qui les accueille Porte Pile.
A Dubrovnik, les kunas fondent comme glace au soleil, mais ne donnerait-on pas jusqu'à sa chemise pour contempler les remparts dégoulinant du miel d'un soleil couchant ?
Aujourd'hui, visite guidée de la vieille ville puis bateau direction Lokrum, une petite île lovée dans la baie de Dubrovnik.
Demain, ce sera Korcula, si je ne rate pas le bateau de 9h15, puis Mljet vendredi. 
Il faut aussi que j'essaie mon nouveau maillot de bain !

Publié dans Reality

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article