Vue du ciel

Publié le par Lux

Ou presque !
Aujourd'hui, j'ai contemplé Dubrovnick depuis la mer et du ciel.
Ce matin, début de journée au pas d'escargot en suivant de facon tout à fait illégale un groupe de touristes (c'est parfois bon de trainer les pieds sans avoir à réfléchir à son prochain pas!) et leur guide, une femme brune au fort accent croate. Après avoir révisé mes basiques - "This is a street, very old street, this is a wall, very old too" - j'exagère bien sur ! - j'ai abandonné mes touristes entre les toilettes publiques et le marché pour filer vers le Vieux Port, direction l'île de Lokrum.
Lokrum est en quelque sort le bouchon du port de Dubrovnick, un bouchon vert herissé de pins chantants. Car toutes les cigales de Dubrovnik se donnent rendez-vous sur Lorkum et ce sont de vraies piplettes!
Apres avoir marché un peu puis disputé mon sandwitch à des guêpes au flair digne de celui du chien de Sherlock Holmes, j'ai decouvert la perle de Lokrum, le site dit  "la Mer morte", une crique abritée baignée d'une eau transparente. L'occasion rêvée d'essayer mon nouveau maillot enfilé avec moultes tortillements derrière des ruines d'à peine 1 mêtre de haut. L'eau était chaude, un délice !
Retour ensuite sur le continent.
Ce soir, j'ai pris de la hauteur pour 2 km de remparts. Je n'ai pas compté les photos prises (au moins une centaine!) mais le sujet se prêtait aux prises de vues multiples. La ville n'est jamais aussi belle qu'au soleil couchant. Les tuiles rouges rossissent et les murs se couvrent d'un joli orange citronné.
Bon, 2 km, surtout en fin de journée, c'est un peu fatigant, surtout que demain, je veux me lever tôt pour rallier l'île de Korcuka à la rencontre de Marco Polo.
Ce soir, une fumée marron s'échappait des hauteurs de Dubrovnik, un incendie sans doute même si aujourd'hui (Thanks God!) la journée a été moins chaude...

Publié dans Reality

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article